QUAND LES MURS PROCLAMENT L’AUTONOMIE

Tardets

Gotein

Signe des temps sans doute, et de la frilosité du mouvement abertzale en Pays Basque nord à porter et à nourrir le projet politique en question, on voit très peu de peintures « Autonomia » sur les murs d’Ipar Euskal Herri. Celles dont nous publions çi-dessous les photos sont visibles en Soule, plus précisément à Tardets et à Gotein. Si des lecteurs de ce blog ont connaissance d’autres peintures murales proclamant l’aspiration à l’autonomie politique et institutionnelle, faîtes-nous  parvenir les photos, et nous les publierons.

CANDIDAT DU PARTIT NISSART AUX ELECTIONS CANTONALES DE 2011 !

  • Parti Niçois/Partit Nissart( Communiqué du vendredi 4 février 2011)

« Le Parti Niçois – Partit Nissart informe les Niçoises et les Niçois qu’il présentera des candidats aux prochaines élections cantonales. Le Bureau politique a déjà désigné comme candidats dans les 3e, 5e, et 7e canton de Nice  :

Dans le 3e canton : M. Gilles Zamolo,   suppléante, Mme Pierrette Deï.

Dans le 5e canton : M. Thierry Vallier, suppléante, Mme Valérie Sonzogni.

Dans le 7e canton : M. Claude Senni,    suppléante, Mme Hélène Violo.

Le Bureau politique est en consultation afin de décider s’il présentera des candidats dans d’autres cantons. Nous demandons à tous nos adhérents et sympathisants, de porter leurs suffrages en masse sur nos candidats désignés.

Comme nous l’avions annoncé, le Parti Niçois/Partit Nissart, ne présentera pas de candidat dans le 14e canton de Nice afin de ne pas gêner le front anti-Estrosi. Nous demandons à tous nos adhérents et sympathisants votant dans le 14e canton, de ne pas porter leurs suffrages  sur la candidate UMP, Mme Estrosi-Sassone, ni sur le candidat de l’Entente républicaine, M. Peyrat.

Nous leur demandons également, dans les cantons où nous ne serions pas présents, de ne pas porter leurs suffrages :

  • sur les candidats UMP, alliés ou apparentés
  • sur les candidats de l’Entente républicaine
  • sur les candidats du Bloc identitaire français, parti d’extrême droite national se présentant à Nice, sous le vocable niçois de Nissa rebela.

Le Président du Parti Niçois/partit Nissart :

Alain Roullier-Laurens

 

  • Communiqué du Secrétariat du Parti Niçois (26 février 2011)

« Le Parti Niçois/Partit Nissart, informe le public qu’il rejette les partis composant le système politique français. Contrairement aux informations parues dans le quotidien Nice-Matin, ses candidats aux prochaines élections cantonales dans les 3e, 5e et 7e cantons de Nice, sont classifiés officiellement comme « Régionalistes » dans le tableau officiel des appartenances politiques établis par la Préfecture des Alpes-Maritimes. Le quotidien Nice-Matin à été mis en demeure, ce jour, de  rectifier ses informations erronées et se mettre en conformité avec le classement préfectoral qui seul fait foi ».

 

Se connecter