L’INDE LE FÉDÉRALISME INACHEVÉ

Un article publié sur notre blog, le 26 janvier 2009, et intitulé : L’Inde : “Unie dans la diversité” [auteur : Ronan Blaise ; source : www.taurillon.org/] donnait de l’Union indienne – nom officiel de cet État fédéral – une vision sans doute un peu édulcorée, en particulier sur la question des aspirations à l’autonomie de certaines nationalités et, en corollaire, des revendications institutionnelles non satisfaites encore aujourd’hui.

L’annonce, fin 2009, par le gouvernement fédéral de New Delhi de l’accord pour la création d’un 29ème État fédéré au Telangana n’a pas encore été suivie d’effet. Outre l’aval du Parlement de l’État de l’Andhra Pradesh, où est englobé le Telengana, il faudra que le Parlement fédéral donne son accord à la majorité des deux tiers. Cela n’est pas acquis, car même dans une organisation fédérale comme celle en place dans l’Union indienne, il existe des conceptions que l’on pourrait qualifier de centripètes ou, en tout cas, opposées à la remise en cause du statu quo. La religion, considérée comme arme politique, est aussi une donnée qui complique la situation, les nationalistes hindous s’opposant par la violence à toute remise en question de l’architecture institutionnelle actuelle.

Le Telengana finira sans doute par obtenir gain de cause, comme le conclut le premier des articles que nous publions çi-dessous, mais d’autres nationalités souhaitent, de la même façon, prendre en main leur destinée, ainsi que nous le rapportent les deux autres textes reproduit à la suite.

La situation indienne, symptomatique d’un fédéralisme inachevé, est donc complexe et succeptible d’éruption de violences, mais, au moins, les autorités de New Delhi ont-elles le mérite d’essayer de régler les problèmes par la discussion…. ce que ne fait pas une certaine République française qui, pour autant, n’hésite jamais à donner des leçons de démocratie à tout le monde.

Etats revendiquant leur création : 1)Ladakh (rose), 2)Harit Pradesh (vert foncé), 3)Maru Pradesh (gris foncé), 4)Bundelkhand (bleu foncé), 5)Bagelkhand (bleu clair), 6)Purvanchal (violet), 7)état de langue Angika (marron), 8)Gorkhaland (rouge), 9)Bodoland (vert clair), 10)Saurashtra (gris clair), 11)Vidarbha (orange), 12)Telangana (jaune), 13)Rayalaseema (rose foncé), 14)Tulu Nadu (noir), 15)Kodagu (bleu ciel) and 16)Koshal/Koshalanchal (bordeaux).

(suite…)

LES FORS BASQUE ET LES DROITS DE L’HOMME

Naviguant sur l’internet, je n’ai pu m’empêcher , suite à de multiples errances de vouloir vous faire partager, un texte de la revue Lapurdum  écrit par Maité Lafourcade, qui donne une ouverture sur ce que je pense être un des fondements de l’inconscient collectif local, je vous invite donc à cliquer sur le résumé, ici présent, pour découvrir ce texte :

« Deux cents ans avant la Pétition of Rights de 1648 et la loi anglaise de 1679, bien avant les déclarations française et américaine des Droits de l’homme, les Fors basques, particulièrement les Fors de Biscaye de 1452 et 1526, élaborés par les Juntas, soit le peuple lui-même, en dehors de toute orientation systématique, renferment des dispositions, issues d’usages ancestraux, garantissant les droits naturels de l’homme : la liberté et l’égalité. Généralement ignorés en dehors du Pays basque, ils méritent cependant une place, toute modeste qu’elle soit, dans la liste universelle des Droits de l’homme.

Les lois forales, datant du Moyen Age, répondent aux mêmes exigences humaines, aux mêmes inquiétudes que les déclarations des derniers siècles. De plus, elles proclament des libertés concrètes suivies d’effets, et non des libertés abstraites qui, en France, ont abouti à Robespierre et Napoléon… »

DISCOURS DE RICHARD TUHEIAVA, SÉNATEUR, MEMBRE DU TAVINI, À ALGER

2ème colloque international des essais nucléaires dans le monde ( Ministère des Moudjahiddines), 22 FÉVRIER 2010

Mesdames et Messieurs les autorités de la République Algérienne Démocratique et Populaire, Mesdames et Messieurs les membres du Centre National d’études et de recherche sur le mouvement national et le révolution du 1er novembre 1954, Messieurs les représentants des associations représentant les victimes des essais nucléaires, Mesdames et messieurs de la presse, Chers ami(e)s, (suite…)

UNE TRUFFE

En fouillant dans de vielles archives de 1982, je suis tombé sur une plaquette de présentation des Herri Taldeak, beaucoup des analyses présentées sont encore d’actualités, et pourraient être présentées actuellement, begaiements de l’histoire, ou avancée problématique ?

LE GUIDE DU MANIFESTANT ARRÊTÉ

Voici un petit opus édité par le Syndicat de la Magistrature, indispensable pour toute personne désirant s’exprimer dans la rue, un jour. Dans la droite ligne de tout une série de Guide du militant, édité par de nombreuses associations (ex :http://www.ecologie-urbaine.org/Le-guide-du-manifestant.html). Le syndicat de la Magistrature a aussi mis en place un site avec pas mal de lien utiles.

04 – VOUS ÊTES CONTRÔLÉ
05 – LES CONTRÔLES D’IDENTITÉ
07 – LA PROCÉDURE DE VÉRIFICATION D’IDENTITÉ
08 – LA PALPATION DE SÉCURITÉ, LES FOUILLES
09 – LES MENOTTES
09 – CONSEILS
11 – FOCUS : peut-on encore parler des contrôles
d’identité au faciès ?
12 – VOUS ÊTES ARRÊTÉ
13 – VOS DROITS
14 – CONSEILS LORS DES GARDES À VUE
17 – FOCUS : GARDE À VUE, CHIFFRES ET RÉALITÉ
18 – VOUS ÊTES ACCUSÉ
21 – CONSEILS
22 – FOCUS : policiers-citoyens,un rapport de force inégal
23 – FOCUS : Interventions policières filmées ?
24 – VOUS ETES JUGÉ
EN COMPARUTION IMMÉDIATE
26 – VOS DROITS DURANT CETTE PROCÉDURE
27 – CONSEILS
28 – FOCUS : LES DÉPÔTS
29 – FOCUS : LES «PEINES PLANCHERS»
30 – VOUS ÊTES FICHÉ !
31 – LE STIC
32 – LE FNAEG
34 – CONSEILS
35 – FOCUS : MILITANTISME ET REFUS DE PRÉLÈVEMENT ADN