Alberto Pizangoto, leader Péruvien indigéne s’est réfugié à l’ambassade du Nicaragua, à Lima, en attente de l’asile politique.

alberto_pizangoAlberto Pizangoto, leader Péruvien indigéne s’est réfugié à l’ambassade du Nicaragua, à Lima, en attente de l’asile politique.

Prés de 5.000 autohtones appartenat à  65 ethnies amazoniennes, sont sur le pied de guerre depuis le 9 avril pour protester contres des décrets législatifs mettant en péril leurs droits sur leurs terres ancestrales ( mais pétroliféres) et la préservation de celles-ci. Ces décrets ont pour but de se conformer au Traité de Libre Commerce avec les Etats Unis, en livrant l’Amazonie aux ravages des multinationales pétroliéres . (suite…)

Bain de sang au Pérou : Survival demande le retrait des compagnies pétrolières

banner_logo_fr_frSurvival est la seule organisation mondiale soutenant les peuples indigènes par des campagnes d’opinion. Elle fut fondée en 1969 à la suite d’un article de Norman Lewis, dans le journal britannique Sunday Times dénonçant les massacres, le vol des terres et le génocide en Amazonie brésilienne. Tout comme beaucoup d’atrocités contemporaines, l’oppression raciste des Indiens du Brésil était accomplie au nom de la ‘croissance économique’.

Survival International a appelé aujourd’hui les compagnies pétrolières opérant en Amazonie péruvienne à suspendre leurs activités alors que le pays est entré dans la pire des violences politiques depuis l’insurrection du Sentier Lumineux dans les années 1980. (suite…)

L’INSTANCE PERMANENTE SUR LES QUESTIONS AUTOCHTONES INSISTE SUR LE RESPECT DU PRINCIPE DU CONSENTEMENT PRÉALABLE DONNÉ LIBREMENT ET EN CONNAISSANCE DE CAUSE Sa Présidente, Mme Victoria Tauli-Corpuz, déplore de graves lacunes dans le respect des droits

unlogo_blue_sml_frPoint de presse, résumé des services d’information de l’ONU sur la neuviéme journée, le vendredi 29 Mai.

L’Instance permanente de l’ONU sur les questions autochtones a conclu sa huitième session, en début d’après-midi, en réaffirmant notamment, parmi un certain nombre de recommandations*, la nécessité que les États, les entreprises et les institutions internationales respectent le principe du « consentement préalable donné librement et en connaissance de cause » des peuples autochtones.

(suite…)

L’INSTANCE PERMANENTE SUR LES QUESTIONS AUTOCHTONES EXAMINE LE CAS DU PEUPLE GUARANI CONFRONTÉ À UN SERVAGE DE FAIT, le jeudi 28 mai

unlogo_blue_sml_frPoint de presse, résumé des services d’information de l’ONU sur la huitiéme journée, le jeudi 28 Mai.

L’Instance permanente s’est penchée, une bonne partie de la matinée, sur le peuple guarani du Chaco et son état de quasi-servage.  Elle a entendu des comptes rendus des missions effectuées par l’Instance au Paraguay et en Bolivie, ont été abordé aussi de multiples discriminations que subissent nombre d’autochtones, les problémes de frontiéres, d’exploitation miniéres, des effets de la banque mondiale …
Cette scéance a vu l’intervention d’Audrey Hoc pour Autonomia Eraiki, demandant un respect pour les participants, la demande de création d’un poste d’expert, et proposant pour la prochaine session, nombre d’améliorations, au profit des représentant des peuples.
(suite…)

Se connecter