L’INSTANCE PERMANENTE ÉVALUE LE DEGRÉ DE PRISE EN COMPTE DES PRÉOCCUPATIONS AUTOCHTONES AU PNUD, À LA FAO ET AU BHCDL

unlogo_blue_sml_frPoint de presse, résumé des services d’information de l’ONU sur la cinquiéme journée, le vendredi 22 Mai.

L’Instance permanente de l’ONU sur les questions autochtones (UNPFII) a consacré ses deux séances de vendredi à un échange avec trois grands organismes des Nations Unies chargés des questions de développement et de défense des droits de l’homme. Des interrogations ont été posées sur la participation et l’information des peuples autochtones, par rapport aux diverses actions, la possibilité d’actions pénales contre les violations des droits de l’homme, à l’encontre des peuples autochtones, il a été fait allusion à des exactions contre des autochtones, tels les Amazighs (déplacement de population, répression), les différents peuples du Mexique, d’Afrique, d’Asie,…, et contres les autochtones de Bolivie (massacre), ainsi que leur président . (suite…)

RENCONTRE AVEC LE REPRESENTANT ESPAGNOL, par Maylis le 21 mai

maylisMoment difficile vécu par Audrey il y a deux heures…
Alors qu’elle se débattait pour avoir une réponse à la question du pourquoi nous n’avons pas d’expert nommé par les peuples autochtones pour la zone Europe de l’Ouestj elle est allée à la rencontre de l’expert pour cette même zone nommée par les gouvernements. Il se trouve que c’est un espagnol. Le moment a été violent. (suite…)

INSTANCE PERMANENTE: LES POPULATIONS AUTOCHTONES DE L’ARCTIQUE DE PLUS EN PLUS MENACÉES DANS LEUR MODE DE VIE TRADITIONNEL

Point de presse, résumé des services d’information de l’ONU sur la quatriéme journée.


Cette quatrième journée principalement consacré à l’antarctique, ainsi que les droits de l’homme a aussi connu une mise en cause de la France par M. HANDAINE MOHAMED, Caucus francophone,en ce qui concerne ses peuples autochtones pointant notamment du doigt les atteintes à la culture kanake en Nouvelle-Calédonie, ainsi que la surexploitation des ressources en Guyane française au détriment des autochtones.
Par ailleurs M. EMMANUEL LEBRUN-DAMIENS représentant de la France  a fait une déclaration : « En réaction à certains propos », rappelant qu’en « vertu du principe constitutionnel d’indivisibilité de la République, et conformément au principe fondamental d’égalité et son corollaire, le principe de non-discrimination, les droits collectifs ne peuvent prévaloir sur les droits individuels » , en ajoutant : « cela n’empêche en rien de mener une politique active en faveur des populations autochtones » et que son pays menait « une politique très active de promotion des langues régionales ».
(suite…)

INSTANCE PERMANENTE: NÉCESSITÉ D’UNE MEILLEURE COORDINATION ENTRE LES MÉCANISMES DE L’ONU CHARGÉS DES DROITS DES PEUPLES AUTOCHTONES

unlogo_blue_sml_frPoint de presse, résumé des services d’information de l’ONU sur la troisiéme journée.


L’Instance permanente de l’ONU sur les questions autochtones (UNPFII) a débattu cet après-midi de la mise en œuvre de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones, de nombreux intervenants soulignant l’abîme entre les textes et leur application concrète. (suite…)

Se connecter