AFRIQUE, POYNÉSIE, PÉROU …

1830499482

La deuxième semaine de cette 7ème session de l’UNPFII débute par des pri- ses de parole de délégués africains, po- lynésiens, guatémaltèques, péruviens. Nos compatriotes n’ont pas encore pu s’exprimer à la tribune faute de temps (le nombre d’inscrits étant vraiment très important) mais gageons qu’ils réussi- ront à porter la voix de notre peuple autochtone basque dans les jours qui viennent. Nous publions le reportage audio du jour de notre envoyé spécial, Jojo Bidart.

[audio:neti.mp3]

LES PEUPLES DOIVENT VIVRE

Un message unanime pour les représentants de peuples autochto- nes à cette 7ème session onusienne de l’UNPFII :

Myriam Sanchez

Nicolas Chango

Fred Djiskelni

Alexandra Grigorieva

2/ AVEC ISABEL ORTEGA

[audio:604466871.mp3]

Aujourd’hui, de nos envoyés spéciaux à la 7ème session de l’UNPFII, un nouveau reportage audio en basque : une belle rencontre avec Isabel Ortega Ventura, sénatrice bolivienne et présidente du Parlement Indigène d’Amérique…

1/ REPORTAGE AUDIO

[audio:1495842490.mp3]

De Jojo Bidart et Audrey Hoc, les « envoyés spéciaux » d’Autonomia Eraiki pour des reportages quotidiens (en basque) diffusés en direct sur Irulegiko Irratia et retranscrits sur ce blog. En ouverture de cette 7ème session de l’UNPFII, à noter la présence remarquable et remarquée du président bolivien, Evo Morales.

[audio:426198791.mp3]

Pour tout contact direct avec les membres de la délégation citoyenne basque présente à New-York, dans le cadre de la 7ème  session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones : autonomiaeraiki@gmail.com Autre contact,  en Pays basque : gabrielmouesca@gmail.com – mobile : 06 23 16 27 23

UN IKURRINA A NEW YORK

Nos compatriotes de la délégation Autonomia Eraiki sont bien arrivés à New York. Aujourd’hui fut une journée de repos bien mérité après un périple quelque peu « compliqué » pour certains (Xan et Toz, absents sur la photo, qui auront vécu quelques mésaventures avec leur chargement de 9 tableaux). En attendant les premiers témoi- gnages écrits de nos camarades et les « choses sérieuses » qui de- vraient concrêtement débuter jeudi, une première photo de groupe derrière l’ikurriña (drapeau basque) qui devrait bientôt floter pour la première fois de l’histoire à l’ONU.