DUELA OGOI URTE

49d2e64deed419df980223398d97f25f

Betti Bidart-en har hitza

Duela 20 urte justu, desagertzen zela Maddi, gure borroka laguna.

Hemen gira beraz Maddi omentzeko eta gure herriaren  historia ur- bila, zorigaitzez markatua izan dela oroitarazteko.

Hemen gira ere, erraiteko goraki, Maddi baita ere Txomin eta Ramuntxo, Didier, Ttittof, Popo juztiziaz eta bakez egarri den gaztetasun etsenplu gisa beti eta betiko daudela gure baitan .

Larrogoi urteak,gure arteko ainitzentzat sufrikario urteak izan dira, alta,  garai latz horien  ondotik borrokak segitu du.

Sail esberdineko borrokari esker eta borrokarako izan den engaia- menduari esker aitzinamenduak egin izan dira iparraldean

Ez gira alta salbatiak  eta Iparraldea egoera kezkagarrian segitzen du, eta  bere herri nortasuna izaiteko gaiak galtzen ditu.

Duela urteak bezala,haserrearen egiazko arrazoinak hor diraute oraindik

Hortarako iparraldeak bizi duen den egoera  onart ezina ikusten duten guziak borrokan engaiatzera deitzen ditugu. Ahal duten aha- lekin bainan  kemen  handiarekin. Eta hori gutti batzuek, Maddiren gisa, dena eman behar ez dezaten

Gora Maddi !

Gora Euskal Herria !

VINGT ANS APRES, Prise de parole de Gabi Mouesca

20angab

Prise de parole de Gabi Mouesca

Voilà vingt ans jour pour jour que Maddi , notre soeur de lutte, dis- paraissait tragiquement.

Nous sommes ici pour lui rendre hommage, pour rappeler que l’histoire récente de notre pays a été marquée à plusieurs reprises du sceau de la tragédie.

Nous sommes aussi réunis pour affirmer haut et fort que Maddi, mais également Txomin, Ramuntxo, Didier, Ttittof, Popo, sont encore et toujours présents dans notre esprit comme des exemples d’une jeunesse assoiffée de Justice et de Paix.

Depuis ces années de plomb, les années 80, années de douleur et de souffrance pour un beaucoup d’entre nous, le combat s’est poursuivi.

Des luttes sectorielles ont permis des avancées. Des engagements militants de divers types ont permis de repousser la tragique destinée à laquelle Iparralde était vouée.

Mais nous n’en sommes pas pour autant sauvés. Iparralde reste encore et toujours dans une situation où les éléments constitutifs de son identité propre sont en grand péril.

Comme il y a quelques décennies, les raisons de la légitime colère sont toujours là…

C’est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui considèrent que la situation que vie le pays basque nord est inacceptable, à s’engager. A s’engager suivant ses moyens, ses capacités, mais avec détermination.

Ceci, pour ne pas que quelqu’uns, à l’image de Maddi, aient à tout donner.