LETTRE À RACHIDA DATI

Rachida,

La Beauté c’est Sacré !

Tu es en train de découvrir l’état de mère. Un enfant va te naître ! Bienvenue à cette nouvelle âme, qu’elle serve à rompre le cycle de désamour que tu nous impo- ses ! Depuis le fin fond du Pays basque nord, avec ma famille abertzale, nous avons entendu parler de tes peopleries conster- nantes avec Aznar. Rassure-toi elles n’amusent personne et personne ne t’envie ! Mais voila le résultat :
Lorsque la justice française tri- cote avec la très à droite espagnole : les manoeuvres du célébris- sime juge anti-terroriste Garzon… pour mettre en lumière les charniers atroces, perpétrés sous la gouvernance de Franco (1)… ou extrader deux vieillards nazis certainement grabataires… n’arrêtent pas les néo-nazis partout dans le monde (2) de poursuivre leur oeuvre de haine, de terreur et de mort, dans une impunité totale, qu’il devient urgent et prioritaire d’éradiquer définitivement.
Les gesticulations de Garzon ne pourront pas rester en l’état d’annonces de marketing médiatique international, parce que :
1 : l’ONU regorge de personnalités conscientisées, ouvrières et artisanes pour construire un monde plus fraternel, qui regardent de plus en plus près ce qu’il se passe en Euskal Herri…
2 : s’il ne répond pas encore à nos attentes comme l’atteste le « Nun da Popo ? » des caciques d’Iparretarrak :
le tribunal international de La Haye qui juge les crimes contre l’humanité ne demande qu’à être actif.
3 : l’excellente revue en papier glacé non recyclé de Reporters sans frontières, qui pointe enfin son nez dans les pages du Journal du Pays Basque… ne pourra pas ignorer longtemps,  les torturés qui hurlent que la Garde Civile leur inscrit régulièrement la peur dans le corps, de manière répétitive.

Non, les manoeuvres du juge Garzon seront impuissantes à masquer la réalité misérable que subit quotidiennement le Pays basque, sous la tutelle franco-espagnole :
La négation de la liberté d’expression (3), politique (4), territoriale (5) d’Euskal Herri … dit autrement : la tentative franco-espagnole de l’ethnocide dirigé directement contre le coeur basque : le peuple euskaldun.
Et voilà le résultat :
Lorsque ce qui se fait appeler Justice en France tricote avec la très à droite espagnole, ça se traduit au Pays basque nord par : – Le blocage des comptes bancaires de militants pour l’Autonomie du Pays Basque nord, et issus du parti Batasuna, dont il semblerait que l’Espagne ait ordonné à la France de mettre hors la loi.
– Les poursuites judiciaires contre le monde paysan basque qui se bat pour la défense d’une agriculture propre, durable et citoyenne… de laquelle personne demain ne pourra plus se passer, si l’humanité veut survivre sur terre.
– Des rafles ( 20 maisons fouillées les 20 et 22 septembre derniers) et des arrestations qui n’épargnent pas les mineurs, ni le 4ème âge jusqu’à une jeune femme sur le point d’accoucher…

– Pantxo, Mizel, Jon, Xabier et Cédric qui ont pourri pendant plus d’un an derrière les barreaux grâce à un faux témoignage probable, puisque aucune preuve solide ne l’a jamais étayé, donc tout le monde s’accorde ici à penser qu’il est le fruit d’un montage policier-politico-judiciaire, et que ce procédé a déjà été employé dans le cas de Lof et de Txetx (des militants exemplaires chacun dans son domaine). Ces cinq jeunes viennent d’être libérés et exilés du Pays basque, comme s’ils étaient de dangereux malfrats… dangereux pour qui ? Certainement pas pour la population qui les a vus naître et grandir !
– Le mandat d’arrêt européen qui menace d’emprisonner incessamment dans la «douce» Espagne des citoyens et élus basques pour la raison qu’ils se sont réunis avec des élus du Pays basque sud afin de parler de l’unification du Pays basque : Euskal Herria.
Toutes ces mesures découlent de la loi anti-terroriste. Au Pays basque, il suffit que les autorités agitent l’épouvantail d’ETA pour inquiéter n’importe quel citoyen. Aucune entité objective ne contrôle cette loi anti-terroriste, les citoyens sont désormais à la merci de tous les abus et caprices de gouvernants qui se veulent plénipotentiaires. Cette loi est dangereuse car elle menace tout le monde, sauf bien entendu ceux qui appartiennent et sont asservis au clan dominant du nouvel ordre mondial dicté par les multinationales, et de tout ce qu’il convient d’appeler la politique collaborationniste. D’ailleurs depuis que cette politique dénommée la politique du tout sécuritaire est pratiquée en France, personne n’est plus en sécurité, dès 6h du mat !
Voilà Rachida, je ne t’apprends pas que l’exercice du pouvoir que tu as accepté contient un prix empoisonné. Qu’as tu échangé contre la responsabilité du ministère de la Justice française ? Lorsque, sans taire les 130 prisonniers basques politiques, tes prisons regorgent de milliers de tes petits frères et soeurs originaires du Maghreb… (tu ne t’es pas encore inspirée de Martin Luther King ?) tes prisons débordent de suicidés à tout va (cf. les rapports de l’OIP).

Je ne m’adresse pas à la personnalité matérialiste avide et laide de mondanités futiles qui coûtent cher aux français (7)… manipulée et coincée dans le schéma chronique infernal et glacé du dénominateur FRIC m’as tu vue, regarde moi !

Je parle à ta conscience, car si tu ne la connais pas encore, elle t’attend amoureusement et toutes tes tentatives pour lui échapper ne font que précipiter le jour terrible de ton  face à face avec Elle !
Rachida , un enfant grandit dans ton ventre, prends-en grand soin… son Âme est précieuse… Dieu est grand et s’il est mort, Marx aussi… et même si tu n’y crois pas, il n’en a qu’une.
Regarde autour de toi tes compères, tes commères, tiens, par exemple, ta copine Michèle qui prostitue la sienne quotidiennement contre l’illusion d’une poignée de biens au soleil et la jouissance mentale malsaine de pouvoir dominer et réprimer son prochain, bien à l’abri derrière l’appareil répressif sophistiqué qu’elle dirige et des petits soldats qu’elle entretient ! Partout sur la planète, où des peuples sont opprimés à cause de leur richesse, comme Euskal Herria, des millions de mères et de pères ont depuis toujours perdu à jamais la chair de leur chair pour avoir refusé de sucer le cul de la Mort !
Heureusement la chair est clémente, elle passe… comme les saisons… seule résiste la supra conscience… et dans son coeur est gravé « la Beauté c’est Sacré ! »
C’est grâce à Elle, Rachida, que chaque jour, des femmes et des hommes épris de Justice, de Liberté, de Vérité et d’Amour, se redressent afin de vivre debout pour arracher leur émancipation, construire et retrouver un pouvoir de décision propre, qui seul peut garantir le respect du droit à vivre en paix pour toute la diversité des individualités et communautés humaines, sur la Terre.

Une Abertzale / Baigorri

1) Depuis que Franco est mort, divers gouvernements se sont succédés en Espagne à la tête d’une armée et d’une administration qui n’ont jamais été inquiétés par les crimes commis sous la dictature franquiste.

2) Qui se souvient du nazi Papon, extradé à la veille de je ne sais plus quelle élection française, et que Mitterrand sortit de son chapeau comme un lapin ? Papon termina ses jours vieux et malade, confortablement à l’abri, et isolé des autres détenus de la maison d’arrêt Saint Joseph de Lyon.

3) Fermeture du quotidien en langue basque Egunkaria et inculpation de 40 journalistes en Pays basque sud. Macro procès des 98.

4) Ilégalisationl des partis politiques Herri Batasuna, puis Batasuna, des organisations humanitaires Askatasuna au Pays basque sud… (liste non exhaustive)

5) 32000 basques du nord réclament un référendum pour une institution propre même édulcorée : le département basque. Refus de la France sur toute la ligne, le président du Gouvernement basque vient de se voir refuser par l’Espagne, la tenue d’un référendum au sujet de l’autodétermination du peuple basque, pour le droit inaliénable à pouvoir diriger librement son destin. Le président du Gouvernement basque est poursuivi en justice par l’Espagne pour avoir discuté avec des représentants de Batasuna de l’avenir du droit à l’autodétermination du peuple basque.

6) Il en est qui affirment que la société espagnole est celle qui est la plus évoluée d’Europe, car elle légalise les mariages entre homosexuels et respecte la liberté de ces couples de mettre au monde  leurs propres enfants… ça ne m’empêche pas d’oser penser ( au vu du déroulement des évènements, et parce que je ne crois pas au hasard), que l’actuel président Zapatero, dans le but d’asseoir sa gouvernance, en s’assurant une virginité électorale et une crédibilité auprès de l’opinion publique internationale, a peut être négocié avec le Parti Populaire espagnol : les charniers et les nazis contre l’extermination progressive et déguisée de toutes les forces qui se sont construites autour de la langue basque ? (le juge Garzon n’étant, dans mon entendement et de toute apparence, qu’un pion de l’exécutif du PP, gravement atteint de célébritonite aigüe)

7) C’est bien Christine Boutin qui se désolait que Rachida ne s’intéresse qu’aux vêtements luxueux ?

Laissez un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/themes/autonomia/comments.php on line 72


Warning: Undefined array key "range" in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/plugins/simple-pagination/simple-pagination.php on line 745

Warning: Undefined array key "anchor" in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/plugins/simple-pagination/simple-pagination.php on line 746

Warning: Undefined array key "larger_page_multiple" in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/plugins/simple-pagination/simple-pagination.php on line 747

Warning: Undefined array key "larger_page_to_show" in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/plugins/simple-pagination/simple-pagination.php on line 748

Warning: Undefined array key "text_pages" in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/plugins/simple-pagination/simple-pagination.php on line 808