POURQUOI NOUS DECHIRER ?

Le pouvoir étatique oppresse, réprime, harcèle… viole nos droits les plus élémentaires au nom des lois anti-terroristes qu’il a inventées tout en con- tribuant à entretenir l’esprit « terroriste » qu’il a fait naître pour s’en repaître et se maintenir au pouvoir.

Aujourd’hui tout devient glauque et s’accélère…

Personne n’est à l’abri !

Nous perdons du temps à re-fléchir sur qui à tort ou raison… pour Con-Vaincre ceux qui nous ont déjà lâchés … et qui nous lâcheront encore dès que les dominants lâcheront la moindre piécette dans l’arène !

Le département ? L’autonomie ?  L’indépendance..??

Jean Michel Galant a raison : ce sont des mots… rien que des « maux » qui ne nous amènent finalement nulle part ailleurs qu’à nous diviser encore plus… lorsque fondamentalement nous avons TOUT à gagner en nous organisant à un niveau supérieur… lâchant nos orgueils blessés… nos points de vue dépassés…  nos règlements de compte périmés… nos analyses politico intellectuelles neuro- limbiques qui n’aboutissent jamais ailleurs que sur un air de violon romantique rayé…  qui dès qu’il cesse cède la place à une guerre des tripes sanguinolante qui intéresse de moins en moins… sauf à faire croire à certains qu’ils sont encore en vie, alors qu’on est en train de crever TOUS !

Au delà de ce qu’en pensent Batasuna, AB, Batera, Autonomia eraiki,  etc…  et avant de mourir tout à fait… il nous reste encore le libre arbitre comme essence de la dignité humaine.

J’irai  à la manif en faveur de l’AUTONOMIE le 15 décembre !… Et je dis aux tenants du pouvoir noir qu’ils peuvent bien  nous kidnapper, emprisonner, violer, torturer… qu’ils peuvent nous réduire à l’état de moribonds, d’exilés, de sdf, de terroristes, collabos, esclaves, prostitués, lobotomisés… et que même s’ils veulent nous assas- siner jusqu’au dernier…  ils ne nous empêcheront jamais d’être et de demeurer, jusqu’au bout, le miroir vivant du génocide furieux, vicieux et atrocement déshumanisé qu’ils sont en train de com- mettre volontairement  et délibérément en Euskal Herria et sur toute la planète… au nom du « profric » ! Et lorsqu’ils se seront accaparés, auront pillé et gaspillé toutes nos richesses… ce génocide restera leur seul héritage et il leur servira de linceul… car, à moins d’agir pour délier le karma…  ils ne pourront jamais échapper à l’effet miroir, encore moins à sa mémoire !

Alors plutôt que re-agir…  j’irai à la manif du 15 décembre pour AGIR.

Une Abertzale

Laissez un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/37/d359806375/htdocs/wp-content/themes/autonomia/comments.php on line 72