MOTION DE CENSURE CONTRE LE GOUVERNEMENT TEMARU

draptaviniLe gouvernement d’Oscar Temaru, vient d’être renversé par une motion de censure, 29 voix contre 28 (ce qui augure de futur rebondissements), au profit de Gaston Tong Sang, qui se définit comme ami de Nicolas Sarkosi.

Par une suite d’article tiré du site du Tavini, le dossier:

Discours d’introduction au débat d’orientation budgétaire

Communiqué de la Présidence  (Merci aux hommes de bonnes volonté)

Communiqué du Tävini Huira’atira (La bonne gestion du Tahoeraa : Qu’en pense la nouvelle génération autonomiste ?)

Communiqué du Tävini Huira’atira (Motion : enfin la population réagit collectivement)

Communiqué de l’UPLD (Réaction de l’UPLD suite aux déclarations des mentors de la nouvelle coalition gouvernementale de convenance opportuniste)

Communiqué du Tävini Huira’atira (Les Polynésiens méritaient mieux que ça !) (suite…)

VIDÉO FILIPE ARGIAN ASTEKARIAN

Filipe Bidart, ipar Euskal Herriko militante historikoak Béziers-Biterri herrian du bizilekua, 2007ko otsailaren 1ean Parisko Auzitegiak baldintzapeko askatasuna baimendu ondoren. Haraino hurbildu ginen bere egoera pertsonalaz, iragan militanteaz eta egungo egoera politikoaz solasteko.

ABERTZALE DU PAYS BASQUE NORD: A LA CROISÉE DES CHEMINS

La maison d’édition GATUZAIN, organisait le 13 novembre 2009, à l’Université de bayonne un débat intitulé « Mouvement abertzale du pays basque nord:à la croisée des chemins ? »
Intervention de Gabi Mouesca .

L’AUTONOMIE : UNE REVENDICATION HISTORIQUE

Le souhait d’une autonomie institutionnelle pour le Pays Basque nord n’est pas – contrairement à ce que certains ‘départamentalistes’ voudraient faire accroire –, une revendication récente.

1945La preuve incontestable en est apporté par le premier des documents PDF que nous vous proposons aujourd’hui. Il s’agît du texte in extenso du Statut d’autonomie du Pays Basque dans la République Française – c’est l’intitulé exact –, présenté à Paris par le député basque Jean ETCHEVERRY-AINTCHART à la première Assemblée Constituante française de l’après Seconde Guerre Mondiale, en septembre 1945. Même si les idées qui y sont énoncées étaient sans doute le fruit d’un travail collectif, on sait que le rédacteur du texte fut un abertzale plutôt atypique de la période d’avant ENBATA : Marc LÉGASSE. Au moment d’exprimer ses opinions, il n’avait pas la réputation de garder la langue dans sa poche et lorsque, en septembre 1973, il publia – sous couvert des Éditions Hordago, mais en fait à compte d’auteur – le texte du statut de 1945, il précisa : «Aucun des mouvements de défense de l’ethnie basque, nés depuis lors [1945 – N.d.l.r], à savoir ENBATA, INDAR BERRI, AMAYA, ne reprirent le projet autonomiste. ENBATA se contentant seulement dans son programme d’ITSASSOU [la Charte de 1963 – N.d.l.r], de lui emprunter le préambule de l’article 1er tendant à la création d’un département basque ‘non doté d’institutions autonomes’ (…)». Rien de nouveau sous le soleil du Pays Basque… on sait aujourd’hui que l’Histoire allait se répéter plus tard !… (suite…)

Se connecter